La Charrette Fantôme
de Victor Sjöström (1921)
   23 Décembre 2019  

Avec notre semaine 2019 consacrée à des films du Nouvel An, nous élargissons encore un peu plus l'étendue du paysage cinématographique horrifique de notre blog Passion Horreur. Car voici arriver La Charrette Fantôme, un film suédois de 1921 ! Un film muet en noir et blanc évidemment, qui ne sera forcément pas du goût de tout le monde mais que vous pouvez visionner sur le site www.archive.org.

Un soir de Nouvel An, trois ivrognes discutent assis dans un cimetière. L'un d'entre eux, David Holm, raconte une histoire aux deux autres. L'histoire du chariot fantôme de la mort et de la pauvre âme obligée d'en être le conducteur pendant un an. David est loin de se douter de la tournure que vont prendre les événements et de l'étrange aventure qu'il est sur le point de vivre.

La Charrette Fantôme est une sorte de conte moralisateur où un homme se retrouve confronté aux mauvaises actions qu'il a commis dans sa vie et aux conséquences que celles-ci ont pu avoir sur son entourage. Très manichéenne dans son déroulement et simpliste dans sa morale, l'intrigue du film se regarde malgré tout facilement grâce à la qualité de l'interprétation et à sa structure en flashbacks. Le niveau d'horreur est extrêmement bas (même inexistant pour les spectateurs d'aujourd'hui), mais nul doute qu'il a dû faire son petit effet au moment de sa sortie. Des effets spéciaux de l'époque soutiennent ce conte à la perfection et la musique d'accompagnement souligne l'action comme il se doit. Comme dans tous les films muets, les acteurs surjouent énormément mais font ainsi passer les émotions et sentiments des personnages. Le récit est bien mené, prenant et le dénouement sympathique même s'il est un peu prévisible, morale et bons sentiments obligent.

Nous n'allons pas vous dire que La Charrette Fantôme est un film à voir absolument pour parfaire votre connaissance de l'horreur, mais si vous avez deux petites heures devant vous et que vous avez la curiosité d'y jeter un oeil, n'hésitez pas. Vu qu'il est effectivement classé en tant que film d'horreur sur IMDB (drama, fantasy, horror pour être précis) et qu'il a une excellente note bien méritée (8,1), nous l'ajoutons à notre tour à notre blog et nous lui remettons même une jolie pastille jaune. Pour son charme, ses nombreuses qualités cinématographiques et parce qu'un film réalisé avant 1950 ne peut de toute façon par recevoir autre-chose qu'une pastille jaune minimum (règle édictée par la haute instance de la critique, nous ne l'avons pas inventée). S'il avait été plus horrifique nous lui aurions surement remis une pastille verte sans trop d'hésitations, mais en matière d'effroi il nous faut raison garder et au-delà de jaune nous ne pouvons aller.

La Charrette Fantôme, qui est basé sur un roman de Selma Lagerlöf, a apparemment eu droit à deux remakes au fil des ans, et le deuxième d'entre eux, sorti en 1958 et toujours en Suède, étant encore classé en horreur, il se pourrait que nous vous le proposions l'an prochain pour le Nouvel An 2020. D'ici là passez un bon réveillon et une excellente année.

Arflane