Cube 2 : Hypercube
de Andrzej Sekula (2002)
   15 Février 2015  

Une fois n'est pas coutume, nous achevons une série de trois films avec le deuxième. Cube 2 : Hypercube est sorti en 2002 et après visionnage du résultat, on se dit qu'il est soit sorti trop tard, soit trop tôt, mais clairement pas au bon moment.

Dans Hypercube, un groupe d'inconnus se retrouve prisonnier d'un labyrinthe de cubes (ce synopsis nous est vaguement familier). Ils passent de cubes en cubes et tentent de comprendre comment sortir de là vivants. Mais ils se rendent rapidement compte que les cubes sont piégés et qu'ils se comportent de manière complètement imprévisible.

Difficile d'exprimer en détail la douleur que représente exactement le visionnage de Cube 2 : Hypercube. Les scénaristes se sont dit qu'il fallait absolument faire plus grand, plus fort, plus spectaculaire et plus PLUS que le premier. Et vu que Matrix, sorti en 1999, a révolutionné les effets spéciaux hollywoodiens, Cube 2 se devait aussi de hausser un peu le ton. Mais le premier film ne se prêtait pas vraiment à des débordements d'effets spéciaux. Il y avait bien quelques pièges amusants mais rien de suffisant.

Du coup, les scénaristes se sont lâchés ! Car le cube est désormais un hypercube. Ce qui, si l'on se réfère à la définition de Wikipédia, « est une figure fermée, compacte, convexe constituée de groupes de segments parallèles opposés alignés dans chacune des dimensions de l'espace, à angle droit les uns par rapport aux autres ». Ils en profitent donc pour jouer avec les lois de la physique, qu'il s'agisse de la gravité ou du temps. La structure ressemble désormais plus à un gros trou noir qu'à un Rubik's Cube géant. Et pour le reste, l'intrigue ressemble énormément à celle du premier film. Les personnages tournent en rond, émettent des suppositions, meurent, etc. Donc le contenant est très différent et bien plus compliqué, mais le contenu est à peu près le même.

D'ailleurs le cube est bien trop complexe pour nous sembler crédible, ce qui diminue grandement le plaisir qu'on peut avoir à regarder le film. Inutile de se creuser les méninges pour essayer de comprendre, à moins d'être physicien éventuellement, le pourquoi du comment vous échappera très certainement. Donc on laisse les personnages tourner en rond et on attend la chute pour voir où ils voulaient en venir. Cube 2 : Hypercube est décevant et aurait certainement été différent s'il était sorti quelques années plus tôt ou plus tard. Plus tôt, ils n'auraient pas tenté cette surenchère d'effets spéciaux et auraient été obligés de se creuser un peu plus les méninges. Plus tard, ils auraient probablement tenté de faire un mélange entre Cube et Saw, et nous auraient proposé quelque chose de beaucoup plus glauque et sanglant. Mais non, Cube 2 est sorti en 2002 et il reçoit une pastille orange.

Arflane