Histoires d'Outre-Tombe
de Freddie Francis (1972)
   17 Décembre 2019  

Avec notre choix pour le deuxième film de la semaine nous risquons de nous attirer des ennuis et des reproches. Film de Noël ? Vraiment ? Et avec Histoires d'Outre-Tombe nous avons pris quelques libertés car seul un de ses segments (car oui, il s'agit d'un film à sketchs) traite de Noël. Mais en cette période de fête, nous sommes certains que nous pouvons compter sur votre bienveillance et votre mansuétude.

Cinq inconnus participent à une visite groupée d'une crypte et ont le malheur de se perdre au moment d'en sortir. Ils se retrouvent coincés dans une pièce circulaire où ils font la connaissance du gardien de la crypte qui va tenter de leur expliquer pourquoi ils se retrouvent dans cette situation. Le temps d'un petit flashback consacré à un événement récent de leurs vies respectives et nous voilà tous fixés. Autant de petites histoires à regarder, traitant tour à tour d'une fête de Noël un brin sanglante, d'adultère, de problèmes de voisinage, de souhaits à double tranchants et de justice aveugle.

Ceux d'entre vous qui sont des grands habitués des films à sketchs (la majorité, nous en sommes sûrs), remarqueront, en visionnant Histoires d'Outre-Tombe, que deux des cinq segments ont de sérieux airs de déjà-vu. Mais rappelons immédiatement que ce film est sorti en 1972 et qu'à l'époque elles étaient certainement tout ce qu'il y a de plus originales. Les plus perspicaces d'entre vous auront d'ailleurs remarqués que la première histoire d'Histoires d'Outre-Tombe est basée sur le même comics que le deuxième épisode de la première saison des Contes de la Crypte diffusé en 1989 (les fans de détails croustillants se régalent !).

Abordons donc Histoire d'Outre-Tombe l'esprit grand ouvert et en imaginant que nous le découvrons en 1972. Et si vous parvenez à vous soumettre à cette gymnastique cérébrale, ce film omnibus se révèle être une très bonne mouture. Le fil conducteur de la crypte est bon et permet des enchaînements aussi logiques que rapides, et les cinq segments sont tous de qualité. De bons acteurs, des courts-métrages divertissants aux sujets variés, et un coup de coeur tout particulier pour l'histoire intitulée Poetic Justice avec un Peter Cushing extrêmement touchant. L'une ou l'autre des histoires pourrait ne pas trop vous plaire, mais nous doutons que les autres ne soient pas à votre goût.

Histoires d'Outre-Tombe, titré tout naturellement Tales from the Crypt en anglais, est un passage obligé pour toute personne aimant les comics à l'origine du film ou tous ceux qui ont dévorés la série télé comme des affamés (sans parler des variantes comme Creepshow et compagnie). Nous aurons surement l'occasion de nous frotter à d'autres adaptations de ces comics, mais pour cette année 2019 et ce Noël, Histoires d'Outre-Tombe sera le seul. Nous lui remettons une petite pastille verte bien méritée car il est difficile de lui trouver le moindre défaut de taille.

Arflane