The Hunt
de Craig Zobel (2020)
   28 Avril 2020  
The Hunt sur IMDb  

Repoussé d'une semaine mais pas d'un jour de plus, voici The Hunt ! La sortie en salle du film a été une première fois repoussée à cause d'une fusillade survenue aux États-Unis, avant de finalement sortir le 13 mars, une semaine avant la fermeture des cinéma pour cause de Covid-19. Probablement pas la sortie idéale espérée par Jason Blum pour son poulain, mais une sympathique anecdote à vous raconter. Maintenant que nous l'avons vu, nous pouvons vous en parler et chercher à comprendre pourquoi l'univers a tout fait pour empêcher ce film d'être vu.

Douze inconnus se réveillent dans une clairière, ne sachant ni où ils sont ni comment ils sont arrivés là. Au centre de la clairière se trouve une grosse caisse en bois qu'ils ouvrent pour y découvrir un véritable arsenal d'armes en tous genres. À peine ont-ils posés les mains sur celles-ci qu'on commence à les canarder et ils prennent leurs jambes à leur cou. Que la chasse commence.

Une chasse à l'homme semble être au programme, ce que le titre du film n'a évidemment pas cherché à cacher une seule seconde. Et comme souvent, ce sont des riches qui se payent une partie de chasse en rassemblant un groupe de rednecks qu'ils traquent et tuent. Clairement pas le synopsis le plus original que nous ayons croisé ici, mais si la partie de chasse est bien organisée et que le bétail est de qualité, nous sommes partants. The Hunt démarre rapidement et prend à peine le temps de présenter ses protagonistes. Certains meurent d'ailleurs bien trop vite pour qu'on apprenne leur nom ou qu'on sache si on tient vraiment à eux.

Mais l'approche est légère et pleine d'humour, se souciant autant de la vie des rednecks que de leurs bourreaux, nous proposant des mises à morts aussi variées que divertissantes et ajoutant petit à petit un contexte, une histoire, une raison à tout ce déballage de violence. Un bon contexte ? Une bonne histoire ? De bonnes raisons ? Tout dépend probablement de votre rang social et des raisons qui vous ont poussées à regarder ce film. Mais avant même que nous ne poussions plus loin notre critique de The Hunt, sachez que si vous n'êtes là que pour le divertissement, ce film est parfait pour vous. Une heure trente d'action, d'explosions, de fusillades et de pugilats devraient vous changer les idées relativement efficacement.

Pour les autres, ceux qui aiment bien comprendre le pourquoi et le comment, The Hunt devrait s'avérer un peu plus problématique. Tout d'abord parce que tout le monde semble en prendre un peu pour son grade, que ce soient les riches, les pauvres, les carnivores, les végans, les rednecks ou les élites new-yorkaises. Difficile de savoir du coup ce que pensent réellement les scénariste ou le réalisateur et dans quel camp ils se situent. Nombre de sujets son abordés ou juste effleurés, mais il est difficile de déterminer si c'est pour nous arracher un sourire ou pour dénoncer quelque-chose. Féminisme, machisme, politiquement correct, lutte des classes, inégalités sociales, il y a un peu à boire et à manger dans The Hunt et nous ne sommes pas certain que le mélange soit parfaitement digeste.

The Hunt rate un peu le coche dans le domaine de la prise de position, mais rempli parfaitement son contrat dans celui du spectacle et du divertissement. Pour cette dernière raison nous lui remettons une pastille jaune et nous conseillons à tous ceux et celles qui ont envie de faire un peu plus fonctionner leur neurones, de lire ou relire La Ferme des animaux de George Orwell.

Arflane