Poltergeist
de Gil Kenan (2015)
   01 Juillet 2015  

La saison des remakes n'est visiblement pas terminée, et après des films plus ou moins réussis comme Halloween, Vendredi 13, La Dernière Maison sur la Gauche, Maniac et bien d'autres, nous n'avons pas trop su comment accueillir Poltergeist version 2015. Inutile de grogner à l'approche de chaque nouveau remake, prétextant que les vieux films sont forcément meilleurs, mais certains films récents, dont la qualité laisse franchement à désirer, nous pousse malgré tout à rester prudents.

La famille Bowen traverse une période difficile difficile, Eric, le père ayant perdu son emploi, et ils sont obligés de déménager dans une nouvelle maison. Mais d'étranges événements ne tardent pas à se produire au sein de la maison et la petite Madison disparaît. Eric et Amy, désemparés, font appel à une équipe spécialisée dans le surnaturel et vont tout mettre en oeuvre pour sauver leur fille.

Les remakes et les problèmes qu'ils posent à leurs producteurs, scénaristes et réalisateurs. Doit-on garder un casting proche de l'original ? (à voir le casting du remake de S.O.S. Fantôme, certains ont clairement décidé que non) Doit-on rester fidèle au scénario ou peut-on proposer des variations au risque de perdre certains fans de la première heure ? Autant de questions existentielles qui tourmentent certainement les heures de sommeil de nombreux producteurs soucieux du bien être de tous les cinéphiles.

Dans le cas de Poltergeist version 2015, certaines décisions ont été prises, et pas toutes pour le meilleur. Le Poltergeist original, produit et écrit par Steven Spielberg, est un film d'horreur avec une bonne dose de deuxième degré, qui pouvait effrayer les plus jeunes et amuser les plus vieux. Et vu le casting du remake, avec la présence de Sam Rockwell au générique, il aurait été intéressant que le scénario conserve ce deuxième degré dans lequel l'acteur se serait senti très à l'aise. Malheureusement, l'humour a pratiquement complètement disparu du film, à part de rares répliques à gauche ou à droite, et tout est très simple et directe.

L'entrée en matière est rapide, la présentation des personnages et des enjeux minimales, et la progression de l'intrigue très prévisible (même pour ceux qui n'auraient pas vu l'original). Les changements apportés à l'intrigue du film de 1982 sont relativement inutiles, n'étant pas même justifiés par une éventuelle adaptation au changement d'époque. Pire que tout, de notre point de vue, l'utilisation d'éléments technologiques (en l'occurrence un drone) pour coller à l'époque, sans trop se soucier de la crédibilité de la chose.

Vous l'aurez compris, ce remake de Poltergeist nous a déçu et n'était absolument pas justifié vu le résultat. Peut-être est-il destiné à un public plus jeune et friand de scénarios bêtes et méchants, mais pour notre part, nous ne voyons pas comment lui accorder autre chose qu'une pastille orange et nous espérons vraiment qu'aucune suite n'est au programme.

Arflane