The Town That Dreaded Sundown
de Charles Bryant Pierce (1976)
   15 Juillet 2015  

Avec la sortie de The Town That Dreaded Sundown version 2014, nous avions une nouvelle occasion de vous proposer un face à face entre l'original et son remake. Ces face à face nous permettent de comparer efficacement les deux films au sein d'un même article, mais ils ont un grand désavantage, ils ne nous permettent de placer qu'un seul des deux films (le plus récent généralement) dans notre base de donnée. Il est donc possible que dorénavant, nous options systématiquement pour le double article plutôt que pour un face à face.

La petite ville de Texarkana va connaître une série de meurtres perpétrés par un tueur masqué qui va agir au nez et à la barbe de la police locale. Un Texas Ranger va être envoyé sur place pour prendre en main l'enquête et tenter de mettre enfin la main sur ce tueur qui terrorise la région.

Si l'on devait comparer The Town That Dreaded Sundown à un autre film plus récent (sans le comparer à son remake évidemment), on opterait pour le Zodiac de David Fincher. Les deux films retracent la traque d'un mystérieux serial killer par la police (ou un journaliste dans Zodiac), en prenant essentiellement le point de vue des enquêteurs sans oublier de nous proposer des reconstitutions des meurtres. Malheureusement, TTTDS (pas la meilleure abréviation qu'on vous ait proposé) est un peu trop ancré dans sa période et contient des séquences burlesques où les policiers (ou surtout un policier) se ridiculisent, ajoutant une touche comique au film, à la manière de La Dernière Maison sur la gauche de Wes Craven en 1972, ou 2000 Maniacs! en 1964. Mode du burlesque qui disparaîtra peu après, mais qui est encore bien présente ici.

Le film est donc essentiellement centré sur la police et ni les victimes, ni le tueur n'ont droit a beaucoup d'attention. D'un point de vue technique il tient la route, et les acteurs font honnêtement leur travail. TTTDS manque simplement de rythme et se contente en fait de nous présenter les faits (avec l'aide d'une voix off). Nous lui remettons une pastille orange et pouvons donc maintenant nous tourner vers le remake de l'année dernière.

Arflane